Une borne Canibal s’installe au Grand Port Maritime du Havre

Après avoir équipé le Grand Port Maritime du Havre avec 1 borne Canibal, Madame Magalie Salesne, Technicien Environnement, nous donne ses premières impressions.

 

Qu’est ce qui vous a poussé à travailler avec Canibal ? Les filières de recyclage, le système de jeu, l’aspect communicant ?

L’idée de cette borne ludique, les filières 100% françaises et l’interface de communication, le tout afin de faire évoluer les bonnes pratiques de recyclage.

Comment l’installation de Canibal a-t-elle été accueillie au sein d’Arkema ?

Ce fut un enthousiasme collectif grâce à une communication interne précoce.

Quelles sont vos premières impressions après l’installation de la borne ?

Après 2 mois d’installation, le recul nous fait constater que, victime de son succès, le temps passé auprès de la borne pour changer les sacs ou « dépanner » est assez conséquent.

Pensez-vous utiliser Canibal pour mettre en avant d’autres actions/progrès de votre établissement ? Comment ?

Oui. Un projet de compost des déchets organiques de notre restaurant d’entreprise est en cours, et le CANIBAL est un bon support pour faire passer ces messages internes.

Pensez-vous que c’est un canal d’information intéressant ? 

Tout à fait. Au travers de l’écran digital, certains messages passent plus facilement auprès des collaborateurs.

Avez-vous observé un changement de comportement des collaborateurs depuis la mise en place de Canibal ? Sont-ils plus sensibilisés ?

Le changement de comportement a été flagrant depuis la mise en place de la borne. Les collaborateurs stockent leurs déchets dans leur bureau et recyclent à la machine, sachant que ces mêmes déchets partaient directement aux ordures ménagères.

Recommanderiez-vous à d’autres entreprises d’adopter une borne Canibal ? 

Oui. Nous en parlons énormément autour de nous ainsi qu’à tous nos intervenants. L’engouement est toujours au rendez-vous.

Magalie Salesne, Technicien Environnement au Grand Port Maritime du Havre