Global Heart Watch

Global Heart Watch est une association à but non lucratif et d’intérêt général, ayant pour vocation la lutte contre l’arrêt cardiaque.

A l’origine de GHW,  il y a Pierre Blaise, 31 ans, décédé d’un arrêt cardiaque à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée d’une course de 10 km, organisée au profit de la fondation Abbé Pierre, le 24 juin 2012. En septembre 2013, Gilbert Blaise, père de Pierre, fonde l’association avec le soutien de son épouse, Tina Blaise et du Professeur Xavier Jouven, cardiologue et directeur du CEMS (Centre d’Expertise Mort Subite), ainsi nommé Vice-Président de GHW. Ensemble, ils mettent leurs compétences et leurs réseaux au service de la prévention de l’arrêt cardiaque.

En France chaque année, 40 000 personnes décèdent tragiquement d’un arrêt cardiaque. Si le taux de survie n’est que de 7% lors de ce genre d’accident, c’est que le premier maillon de la chaine fait défaut. En effet, les témoins d’un arrêt cardiaque savent rarement comment réagir dans cette situation. Dans certains pays où les formations sont obligatoires, le taux de survie atteint pourtant les 35%.

D’où la nécessité pour GHW de sensibiliser la population française aux gestes qui sauvent et à l’utilisation d’un défibrillateur face à un arrêt cardiaque. Elle œuvre ainsi auprès des salariés d’entreprises, des écoliers et du grand public de manière générale, en organisant des sessions de sensibilisation.

L’opération Cœur en Gare où les bénévoles ont sensibilisé les usagers des gares parisiennes pendant 6 jours

 

En 3 ans, c’est 22 000 personnes qui ont été sensibilisées par GHW lors de plus de 100 événements !

L’association soutient également le Centre d’Expertise de la Mort Subite. Elle organise en effet des galas caritatifs afin de récolter des fonds pour la recherche. Grâce au soutien financier de GHW, le CEMS a pu financer trois chercheurs. Lors du Gala GHW 2017, l’association remettra un chèque de 100 000 euros au CEMS.

Remise d’un chèque de 30 000 euros au CEMS

Si vous désirez en savoir plus, rendez-vous sur www.globalheartwatch.org